J’ai 46 ans, je suis mariée à un passionné d’escalade (prof d’EPS et entraineur du club), j’ai 2 enfants de 9 et 12 ans qui sont grimpeurs et compétiteurs, à qui nous faisons aussi découvrir la falaise.

Je suis professeur d’EPS en collège et j’y ai monté une section sportive escalade !

Je suis passionnée de montagne depuis mon plus jeune âge, passant toutes mes vacances à Praz sur Arly en Haute Savoie.

J’y ai pratiqué énormément de ski (en compétition durant mes études à Grenoble), de randonnée, d’alpinisme et un peu d’escalade au début puis beaucoup ensuite. Cette passion s’est transmise à l’ensemble de la famille !

La montagne fait partie de ma vie, elle est mon moteur, même si j’en habite loin !
Durant mes études à Grenoble, quand la saison de ski se terminait, je filais sur les falaises… Comme nombre d’enseignants, j’ai été mutée dans le Nord lors de ma titularisation et je me suis retrouvée en Picardie, plus précisément à Compiègne, loin des montagnes, du ski et des falaises !!!!

Je me suis alors tournée vers la SAE et comme ce qui me fait avancer dans le sport et en général, c’est la compétition, j’ai commencé mon parcours de compétitrice en sénior et maintenant en vétérane. Je me suis investie dans le club de Compiègne en tant qu’initiatrice, puis secrétaire, puis juge N1, j’ai encadré les écoles d’escalade et entrainé le groupe compétition pendant de nombreuses années…

J’ai, par la suite, réussi à monter un projet de SAE dans mon collège, en profitant d’une aide du conseil départemental de l’Oise. À la suite de cela, nous avons décidé, avec mon mari, de quitter le club de Compiègne et de créer un club à Lacroix St Ouen en 2012 : Lacroix Escalade, dont je suis présidente depuis.
Et l’aventure était lancée ! Loisir et compétition, jeunes et adultes, familles… Beaucoup de satisfaction, mais aussi énormément de temps donné ! Nous sommes maintenant, depuis 5 ans, dans les 20 premiers clubs français, nous entrainons tous les deux les compétiteurs et encadrons aussi les autres groupes. Notre club ne fonctionne que grâce au bénévolat qui se fait de plus en plus rare !

Je continue à me former et à m’impliquer à différents niveaux : je suis entraineur N2 et en même temps, je m’investis de plus en plus au niveau de l’arbitrage. Je suis juge N3 en difficulté et je juge régulièrement au niveau national, voire international et parallèlement, je suis devenue Présidente de Jury 2 et je gère maintenant les compétitions au niveau national (dernièrement la seule coupe de France de la saison à Valence).

Mon engagement fédéral a débuté avec le comité régional FFME de Picardie dont j’ai été secrétaire puis j’ai rejoint le CT Oise FFME, pour essayer de faire que la pratique de l’escalade dans notre petit département éloigné des montagnes, se développe aussi bien en loisir qu’en compétition. Cela passe donc par des implantations de SAE dignes de ce nom… Actuellement, on y trouve des petites Structures (9 mètres au mieux mais beaucoup font 7 mètres de haut) et nous n’avons aucune structure de blocs ni de vitesse !

Il existe un réel déséquilibre dans la structuration des salles au sein de notre territoire et c’est un des points qui m’a conduit à m’engager dans cette aventure « Cap24FFME » aux côtés de Claude Chemelle.