Je m’appelle Damien BOCKET, et j’ai 22 ans. Il y a 14 ans, j’ai commencé l’escalade uniquement en SAE et je n’ai découvert que plus tard le cailloux…

Depuis l’âge de 8 ans, je suis affilié à la FFME dans un club francilien du 93 (Vertige Montfermeil), pour lequel je m’investis et promeus son image par le biais de la compétition. Cela m’a permis d’être salué et médaillé à 2 reprises par le Maire de ma ville, comme meilleur sportif de l’année de la commune de Montfermeil (93). Depuis maintenant 3 ans, j’ai été élu au poste de Directeur sportif de mon club par l’ensemble de ses membres, et cela fait quatre ans que je suis élu au sein de la ligue île de France sous la présidence de Sandra Berger, comme le représentant « jeune ».

Mes qualités de grimpeur et mon goût prononcé pour la compétition, m’ont permis de devenir à deux reprises champion de France du combiné en escalade (Bloc-Difficulté-Vitesse) en 2013 et 2014 à l’occasion des deux premières années de l’épreuve.

J’ai également à mon actif les diplômes de chef ouvreur de niveau 1, celui de moniteur-instructeur, un équivalent du BAFA, et une licence 3 mention éducation motricité.
Par ailleurs, je suis en MASTER 2 MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) pour passer cette année mon diplôme du CAPEPS pour devenir enseignant d’EPS en septembre prochain.

Ainsi, je compte vous apporter mon dynamisme et mes idées sur les questions de la formation, de la compétition, et du développement des territoires. En effet, j’ai acquis une connaissance singulière et concrète des difficultés que peuvent rencontrer les clubs situés en quartiers difficiles et manquant cruellement de moyens (notamment financiers) pour se développer auprès d’institutions fédérales (ligue IdF, et Comité Territorial 93) qui ne s’intéressent principalement à ce que les clubs peuvent leur apporter, plutôt que de regarder comment leur venir en aide dans leur développement.

Dans cette optique, les questions sur la formation fédérale des bénévoles me tiennent à coeur, et le soucis de la prise en compte des territoires oubliés par les ligues, et comités territoriaux.

De plus, du fait de mon implication et de mes résultats dans la vie scolaire et sportive de mon département 93, j’ai la possibilité de rentrer en relation avec des acteurs (politiques, sportifs, techniciens….) qui sont actuellement consultés dans le cadre du futur espace escalade olympique (Paris 2024), qui prendra place dans la commune du Bourget (93). Cela nous permettra éventuellement de récolter des informations ou apporter notre vision auprès de personnes impliquées dans ce futur projet.

Enfin, mon cursus universitaire me pousse à me questionner sur le manque de communication entre le ministère de l’éducation nationale et la FFME, je serais donc ravi de m’engager dans un projet de rapprochement de ces deux institutions.

Très heureux et super motivé à l’idée de rejoindre le projet CAP24,