J’ai découvert le ski, l’alpinisme et l’escalade lors de stages UCPA dans le Briançonnais il y a …X.. dizaines d’années.

Je grimpais partout : sur les échafaudages en bambous des constructions des grattes ciel de Hong Kong, sur la muraille de Chine, en Turquie, en Crête, à La Réunion et bien sûr sur toutes les falaises du Sud de la France .

  • Licenciée au CAF Paris-Chamonix et ensuite à la FFME depuis 1988.
  • Présidente du club Esca’Seynes Alès de 1989 à 2009.
  • Monitrice d’escalade, juge nationale.

J’ai été présidente de la région Languedoc-Roussillon durant une olympiade et depuis 2009, présidente du CT du Gard.

Pour moi, une présidence, ce n’est pas pour le titre mais pour aider les licenciés, les clubs, avoir les relations avec les institutionnels pour faire avancer les dossiers, trouver des financements avec parfois des coups de gueule ou des échecs.

La direction de la FFME oublie souvent que, si elle est au sommet de la pyramide (souvent dans les nuages), c’est grâce aux licenciés, aux clubs, aux CT et aux Ligues.

Toute cette base a souvent l’impression de ne pas être écoutée ni soutenue.

La FFME met une date butoir pour le reconventionnement des falaises mais quelle aide apporte-t-elle aux CT qui doivent se battre tous seuls (ou presque) pour ne pas voir disparaître nos falaises qui sont de tous temps, dans l’ADN de nous tous.

Il faut tout faire pour que cette pyramide retrouve des bases solides, reconnues, aidées et en connexion avec son sommet.

Voilà mon vœu pour Cap 24

Françoise RAULT-DOUMAX

Présidente CT 30 FFME