Carnet de campagne Acte II : VERS UNE FÉDÉRATION FFME FIÈRE DE SES ATHLÈTES ET DES SES ACTIVITÉS
Il est triste de remarquer, que ceux qui prônent de nouveaux modèles de gouvernance comme une révélation, sont non seulement les architectes du système actuellement en vigueur, mais qu’ils ne font pas preuve de renouveau dans leur méthode lors de cette campagne où ils auraient pu montrer une hauteur de vue.
1)LA LISTE CAP24FFME METTRAIT EN DANGER L’OLYMPISME ET LE HAUT NIVEAU !

Au même titre que beaucoup d’entre vous, l’équipe Cap24FFME « Tous ensemble avec nos Territoires » est attachée à la réussite de nos athlètes et nous rêvons aussi de médailles olympiques pour 2021 et 2024.

Ce n’est pas pour rien que notre liste s’appelle #Cap24FFME et il serait démagogique de dire que l’Olympisme ne nous tient pas à cœur !
2)LA LISTE CAP24FFME SERAIT HOSTILE AUX SALARIÉS PAR SON DISCOURS DE MAÎTRISE DE LA MASSE SALARIALE !
Il est étonnant, que l’on brandisse la menace d’un plan social de licenciement avec notre liste, alors que le propre DTN actuel de la FFME a pu exprimer son inquiétude par rapport à l’avenir de la FFME et un possible recours à un licenciement dans l’article suivant :
3)LA LISTE CAP24FFME PROPOSERAIT DES PROJETS AVEC DES COÛTS METTANT EN PÉRIL LA FÉDÉRATION !
La liste sortante annonce pour nous un déficit de 200 K€ là où nous l’avons calculé à 39 K€, car ils ont oublié qu’il y a la création de l’option compétition …
CONCLUSION :
Une fédération de Montagne et d’Escalade doit se rappeler que nos pratiques consistent à s’adapter.
Les Fédérations impactées par le covid sont celles qui sont enfermées dans leurs murs.
Bien sûr que les pratiquants indoor ont boudés les salles, mais dehors, il y a des pratiquants.
L’avenir est aussi dehors !