ZOOM SUR UNE PROPOSITION DU PROGRAMME

NOTRE PROPOSITION 5

 

Réinvestir dans le ski de randonnée, le canyon et l’alpinisme dans un contexte de fortes attentes sur la pleine nature et dans une approche durable.

LE CONSTAT

La FFME s’est éloignée de ces pratiques loisir de montagne, en y consacrant moins de moyens, en communiquant à minima et sans faire preuve d’initiative. Parallèlement, la pratique du ski de rando explose (et le contexte covid a accentué ce processus), la canyon rencontre un vif succès surtout via les offres commerciales mais l’alpinisme est en plein marasme. C’est dans un contexte de liberté que l’on voit se développer, hors du champ fédéral, les pratiques; poussant certains clubs (avec une tradition forte pour ces activités) a repensé leur affiliation à la FFME.

SA RESOLUTION

Elles sont multiples, mais passent tout d’abord par une volonté affichée d’actions, de communications, d’innovations et de collaboration avec les autres acteurs. Certaines pistes de solutions sont annoncées dans d’autres propositions : développement des stages pleine nature (proposition 2), synergie avec la FFCAM (proposition 10 ), rassemblements loisirs (proposition 12). Ce plan de relance doit être aussi l’occasion de sensibiliser les licenciés sur la prise en compte de l’impact de nos pratiques sur le développement durable aussi bien sur la question du déplacement pour pratiquer ces activités que sur les questions de surfréquentation de certains sites.

Focus sur le ski de rando :

L’accès à cette pratique est inégalitaire selon son lieu d’habitation et, une offre de stages est le seul levier permettant de réduire ce déséquilibre.
Dans les clubs à proximité des massifs, les principaux freins à la pratique sont de 3 ordres : l’éloignement évoqué plus haut, l’absence d’encadrants mais aussi de culture ski de rando, le coût de la location du matériel.

Ce plan pourrait comprendre :

  • Un accord avec l’ANENA pour proposer aux licenciés FFME de nombreuses formations de qualité sur les risques liés aux avalanches.
  • La dotation en pack sécurité (6 ensembles pelle, DVA, sonde) aux clubs qui le souhaitent. Négociation d’un tarif attractif auprès d’un fabricant ou distributeur avec une subvention de la FFME. Cela permet aux clubs de prêter aux licenciés un élément important sur le plan sécurité qui allège les coûts de location. Il s’agit également d’équipements utiles pour d’autres activités (alpinisme hivernal, raquettes, ski hors piste…).
  • Le développement des parcours permanents de ski de randonnée dans les stations en lien avec les ligues concernées.
  • La création d’un diplôme d’accompagnateur / initiation pour faciliter l’encadrement au sein des clubs.
  • La mise en place de rassemblements avec des territoires volontaires.

ENGAGEMENT CAP24FFME

Réinvestir dans le ski de randonnée, le canyon et l’alpinisme dans un contexte de fortes attentes sur la pleine nature et dans une approche durable.